Les avantages d’un contrôle technique en cas d’impact sur votre pare brise

pare brise

La voiture n’est pas toujours à l’abri des accidents, surtout le pare-brise. Il peut être impacté par un projectile, quelle que soit la nature, et se casser. Le confort de conduite peut diminuer. Vous pouvez même, si le cas est grave, ne plus être protégé par la pluie ou par le vent. Cela peut aussi affecter le contrôle technique et faire tourner les choses à votre avantage. Ainsi, peut-on réaliser un contrôle technique alors qu’on a un impact sur le pare-brise ? Oui, vous y avez d’ailleurs intérêt.

Évaluer l’impact et les problèmes éventuels

Une fissure à cause d’un impact pare brise peut gêner la vue. La police peut même vous coller une amende étant donné les risques d’accident pour vous-même, pour le véhicule et pour autrui. S’il n’est pas bien installé, il peut réfléchir les rayons du soleil et troubler la vue. Sachez que le contrôle technique peut vous éviter une amende. Vous devriez peut-être effectuer une contre-visite pour évaluer les dégâts. Mais cela ne devrait pas être source de stress.

En effet, l’impact ne devrait pas poser problème s’il fait moins de 3 cm. Le contrôle aura donc pour but d’évaluer les risques et de fixer la date de la réparation obligatoire. Ce qui vous laisse le temps d’économiser. En général, la contre-visite n’est pas imposée puisque la fissure est très petite. Mais vous devriez envisager d’acheter un remplacement ou une réparation le plus rapidement possible parce qu’elle pourrait augmenter.

La contre-visite obligatoire : une aubaine

C’est au contrôleur technique de décider d’une nouvelle installation. Oui, certains conducteurs ajoutent des pare-brise de fortune pour éviter des soucis lors du contrôle. Pourtant, elles sont toujours dangereuses. En plus, l’intervention et la décision varient selon le type de choc. Le but d’un impact pare-brise contrôle technique n’est pas toujours de réprimander le conducteur, qui bien souvent est victime d’une intempérie ou d’un accident.

Seulement, si la fissure atteint plus les 30 cm, vous devriez faire une contre-visite rapidement. Cela peut être obligatoire dès que l’impact dépasse les 3 cm et que la zone de balayage est atteinte. En quoi est-ce un avantage ? Parce que vous allez recevoir un document attestant que vous avez déjà fait le nécessaire. Le fait que vous ayez choisi de réaliser un contrôle technique est un bon point pour vous. Vous pouvez aussi montrer le document en cas de contrôle routier et ainsi éviter une amande.

La mention « mauvais état » au lieu d’un arrêt immédiat  

Un impact pare-brise peut être causé par plusieurs projectiles ou plusieurs chocs. Lorsque celui n’est pas dans la zone de visionnage, vous ne risquez qu’une mention « mauvais état » du pare-brise. Cela signifie qu’une réparation ou un remplacement est recommandé, mais qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter. La visibilité n’étant pas affectée, vous devriez passer le contrôle technique sans trop de souci. De même pour les contrôles de police. À préciser que la nouvelle pare-brise doit être installée le plus tôt possible même si la contre-visite n’est pas obligatoire. Cela vous sauvera peut-être la vie.  

Choisir l’assurance adaptée pour son vélo
Comment bien choisir sa voiture en LOA ?